Vaccination COVID : qui et quand vacciner en Hématologie ?

Vaccination COVID : qui et quand vacciner en Hématologie ?

14/01/2021

Recommandations nationales concernant la vaccination COVID en Hématologie :


1) L’ensemble des patients suivis en hématologie est immunodéprimé et donc à risque d’infection SARS-coV2 sévère : ils doivent être vaccinés.

2) Les vaccins approuvés par les autorités et commercialisés ne présentent pas de risque identifié chez les patients immunodéprimés.

3) Pour les patients en cours de traitement  (chimiothérapie (y compris intensive), immunothérapie (y compris rituximab ou autre anti-CD20), immunoglobuline polyvalente, allogreffés ayant encore des immunosuppresseurs…), bien que la capacité de produire une réponse vaccinale efficace par le patient soit probablement moins bonne, au vu de la gravité de l’infection chez les patients immunodéprimés, une vaccination est recommandée. Elle sera à réaliser entre 2 cures de traitement.

4) Dans de rares exceptions, en lien avec l’immunodépression profonde liée aux traitements hématologiques, la vaccination est à différer puisque le patient sera en difficulté pour produire une réponse vaccinale optimale :
- Dans les 3 mois qui suivent une autogreffe
- Dans les 3 mois qui suivent une allogreffe
- Dans les 3 mois qui suivent un traitement par CAR T-cells
- Dans les situations de GVH non contrôlée

5) La réponse vaccinale est souvent moindre en cas d’immuno-dépression et la protection des différents vaccins est mal connue dans cette situation ; ainsi il est indispensable de sensibiliser l’entourage proche des patients ainsi que le personnel de soin sur l’importance d’être vaccinés.

6) La seule contre-indication à la vaccination est un antécédent d’allergie grave à une vaccination antérieure

7) Même vaccinés, les patients doivent poursuivre strictement le respect des gestes barrières